Le chariot du futur

La fabrication de chariots autonomes n’est pas encore prévue pour tout de suite. Les fabricants améliorent l’automatisation des appareils. Il n’y aura plus d’opérateurs pour les tâches de petite ampleur.

Le chariot du futur

La manutention sera de plus en plus automatisée. Ainsi, de plus en plus d’engins fonctionne sans intervention humaine et cette tendance ne va qu’en grandissant.

Un chariot standard intelligent

Les chariots standards ne cessent d’être améliorés. La marche vers l’automatisation complète est en route. Le but est que les chariots puissent porter seuls des poids de plus en plus lourds et de plus en plus haut. La semi-automatisation déjà en place permet à l’opérateur d’être suivi par le chariot et de lui éviter des déplacements inutiles. Ceci entraîne donc une hausse de 30% de la productivité. Ainsi, les constructeurs veulent améliorer les chariots actuels : meilleure stabilité, développement de l’électronique, contrôle de la vitesse de déplacement, interfaces multimédia.

Le chariot parfait

Les recherches vers le chariot à autonomie totale ne cessent de progresser. Certains chariots classiques sont donc robotisés à l’aide de la technologie embarquée. Ils sont capables de s’orienter seuls et de se localiser en temps réel Le géoguidage leur permet de s’adapter à leur trajectoire. De nombreux paramètres sont à mettre au point avant de passer à l’automatisation totale.

Le chariot autonome pourra hiérarchiser les commandes et choisir son itinéraire seul. L’intelligence artificielle permettra notamment d’éviter certains accidents du travail. Il pourra repérer les piétons situés derrière ou devant lui.

L’ajout d’internet

Le chariot autonome pourra évoluer dans un environnement connecté. Les données seront envoyées par le chariot à l’opérateur en temps réel. Tous les systèmes et logiciels pourront aisément communiquer entre eux. La sécurité sera améliorée, les coûts diminués, les processus rationalisés et la productivité maximalisée.